L'atelier de la Margue

16 août 2019

mini doudous éléphant

Il y a presque un an, une de mes amies de longue date donnait naissance à une adorable petite fille... Je ne pouvais pas passer à côté d'une cousette un peu particulière pour l'occasion!

Quand j'ai connu cette amie... il y a une grosse quinzaine d'années (pfui... que le temps passe!), un petit éléphant bleu, nommé Moustache, la suivait dans ses périples, toujours prêt à se laisser immortaliser dans les endroits les plus atypiques.

Mon amie devenu maman, il fallait absolument que M. Moustache devienne papa!!

Voici donc ma version mini -Moustache, bleu comme papa, tout petit pour être bien tenu par de petite mimines sans risquer de recouvrir un joli petit minois au fond du berceau, et, qui sait, peut-être vivra-t-il également de belles aventures!

Patron maison inspiré du petit éléphant d'une célèbre marque de couches, double gaze de coton bleu, voile de coton tout doux pour les oreilles, ficelle de coton pour la queue, yeux brodés en coton DMC bleu et mon étiquette bien sûr comme tout doudou qui se respecte!

 

IMG_20181115_005000IMG_20181115_004906

 

Peu après, j'envoyait la photo du mini-Moustache à une autre de mes amies, couturière dès que ses bébés le lui permettent, et également une nouvelle fois maman d'un petit garçon... elle en tombe amoureuse (enfin je crois) et m'en réclame un... cela tombait bien, je cherchais justement une idée pour son petit dernier!

Et voici donc un second petit éléphanteau, avec un cahier des charges légèrement différent: du gris, du jaune et du bleu marine pour aller avec la décoration de la chambre!

Toujours le même patron, double gaze de coton gris, ruban satin bleu marine pour la queue, chutes de cotons pour les oreilles, l'une en plumetis jaune, l'autre bleue marine à étoiles blanches, les yeux brodés en gris foncé.

IMG_20190419_150726

IMG_20190419_150827

A bientôt!!!

AM.

 

Posté par AMargue à 18:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]


16 juillet 2019

Trousseau de naissance...

L'année dernière, pour l'arrivée de mon petit miracle numéro 2, que j'appelle volontiers mon "bisounours" tant il aime les câlins, j'avais cousu et tricoté un peu...

Oh pas grand chose...

Pas même le quart de ce que j'aurais voulu!

 

 

 

IMG_20180807_161527

Une petite barboteuse en coton blanc... qu'il ne mettra jamais puisque finalement la fin du mois d'août 2018 n'a pas été si chaude que ça.

 

IMG_20180809_170327une housse pour le matelas sur-mesure du berceau dans lequel j'ai moi-même passé mes premières nuits. J'ai également cousu un drap housse, mais n'ai pas de photos.

IMG_20180810_223953Une couverture nid d'ange d'après le tuto gratuit de l'étoile de coton .

C'est la troisième que je fais et j'aime toujours autant ce principe: on pose bébé au centre, trois rabats, deux boutons et voilà un bébé bien couvert!

Les premières étaient en polaire, celui-ci est une version été en coton fin et très doux à l'intérieur et gaze de lin imprimée à l'extérieur.

IMG_20181018_155541Et enfin, deux brassières en taille trois mois. L'une en fil 100% soie couleur ficelle déniché sur ebay et dont je n'ai jamais su la marque, l'autre en fil chenille tout doux façon cache-coeur. La première a été beaucoup portée par mon petit loulou, la seconde, je l'ai offerte à l'une de mes soeurs pour sa mini puce, la trouvant finalement trop feminine pour le vestiaire de mon petit bonhomme.

 

Tout celà arrive un peu en vrac, et j'ai bien d'autres petites choses à montrer encore, alors...

A bientôt!

AM.

Posté par AMargue à 00:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 mai 2019

Je suis toujours là...

... Et je coud toujours!

Mais de plus petites choses

des choses vites cousus

des petits riens à offrir

des minis chutes assemblées

des vêtements en version mini

...

Plus d'un an a passé depuis mon dernier post...

Et il s'en est passé des choses en une année!

...

Il y a eu

la naissance d'une filleule

le rappel à Dieu d'une petite fille qui n'a vécu que le temps d'être baptisée

L'annonce d'un second petit miracle pour nous

Un mariage d'hiver

Une robe de mariée à terminer entre deux nausées de premier trimestre

Les premiers pas de notr miracle numéro un

Un déménagement

Un été qui n'en finissait plus, en mode baleine échouée dans le canapé

L'arrivée de notre deuxième petit miracle... enfin!

Un baptême, gâché par une vilaine maladie

Une grosse, très grosse frayeur que nous a faite notre premier petit miracle

Un Noël dans le sud-est

La maladie grave, très grave d'un neveu

Un baptême en Suisse

Un mariage printanier

Quelques rhumes, une angine, une bronchiolite....

Plus de huit mois de nuits en pointillés

Des minis culottes mouillées... apprentissage de la propreté oblige!

Des dents qui ont percé

Des premiers jeux et fous-rire d'un frère et d'une soeur

....

Et avec tout ça, peu de temps et d'énergie pour coudre...

 

Mais quand même

 

quelques petites choses ont vu le jour

 

comme ces petits pochons de dragées

cousus pour le baptême de notre petit miracle numéro deux

en chambray bleu ciel (mondail tissu), galon de dentelle grise ou blanche (idem!)

 

 

IMG_20180726_175946

A bientôt!

AM.

Posté par AMargue à 01:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 novembre 2017

Un ange passe...

Après la poupée, voici un petit ange, tout doux, en éponge de bambou et jersey de coton, ornementé d'une collerette en broderie anglaise et d'une petite broderie pour le visage.

Très fortement inspiré du doudou ange de chez nature et découverte, indisponible à la vente actuellement.

Si je ne suis toujours pas une bonne brodeuse, ce visage-ci est quand même nettement mieux, d'autant plus que le reste est également bien plus présentable que la poupée "Knaki"!

Cet ange n'a pas de nom... sa petite propriétaire, portant elle-même le prénom d'un archange, décidera peut-être un jour de lui en donner un.

 

IMG_20171113_154956

IMG_20171113_155057

IMG_20171113_155155

 

A bientôt!

AM.

Posté par AMargue à 01:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2017

Petite poupée pour petite puce...

Je vous présente... Knacki !

IMG_20171013_164831

 

Mon premier essai de poupée.

Elle est... rigolote ! Les plus indulgents iront jusqu'à dire qu'elle est mignonne...

Mais, avec ses membres tous fins, faciles à attraper, sa tête pile à la taille d'une petite bouche de dix mois, et sa robe toute souple, assortie à celle de maman (à voir dans un prochain message peut-être!), elle plaît beaucoup à sa petite destinataire.

C'est tout ce qui compte finalement!

 

IMG_20171012_083154

Petit passage obligé par la lessive...

IMG_20171012_084232

Puis le séchage avant de pouvoir être manipulé par les petite mimines.

Le patron de base est celui de l'ange des intemporels pour bébé.

Mais je n'ai fait ni les ailes, ni le coeur entre les mains; j'ai ajouté la robe, et, surtout, je me suis trompée dans les valeurs de couture d'où sa silhouette "fil-de-férique"!

Les expertes (et même celles qui ne le sont pas d'ailleurs!) remarqueront que je ne suis pas bien douée en broderie...

J'ai quand même osé apposer ma marque... mais c'était uniquement pour le côté étiquette dont raffole ma fille et pas franchement une revendication de savoir-faire !

Au final, c'est vrai qu'elle est rigolote... et elle ne laisse pas indifférent!

C'est pour ça que je la montre malgré tout!

AM.

 

Posté par AMargue à 01:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Tricot XL

Enfin une couverture qui restera à la maison !

Ma petite puce pourra se lover à loisir dans ce grand carré en coton "natura Xl" de DMC à ses initiales (qui sont aussi les miennes... je pourrai la lui emprunter :))

Plus d'un mètre de côté tout de même !

IMG_20171018_170636

 

Pour la confectionner, je me suis inspirée de pas mal de tutos glanés sur le net... mettre ici toutes les adresses serait compliqué... j'adresse donc un merci général à toutes les tricoteuses de talent qui partagent généreusement leur savoir faire .

 

Le principe est simple :

commencer par un angle, avec deux ou trois mailles, et augmenter d'une maille de chaque côté tous les rangs impairs, jusqu'à la diagonale centrale de l'ouvrage. Puis diminuer de chaque côté, toujours tous les rangs impairs, jusqu'a ne plus avoir à nouveau que deux ou trois mailles.

J'ai décidé de tricoter une bordure au point mousse (large de 4 ou 5 mailles, je ne me souviens plus très bien), et le centre au point de plumetis (une maille envers par-ci par-là sur un fond de jersey), simple et efficace ! 

Pour les initiales, je les ai dessinées sur une feuille à carreaux que j'ai suivi comme une grille de diagramme.

Quant au choix des couleurs, il a été dicté par une très avantageuse promotion au rayon laine chez mondial tissu.

L'avantage de cette méthode de tricot est de ne pas avoir trop de calculs à faire: une fois la moitié des pelotes passée, on part sur les diminutions!

L'inconvénient c'est qu'on se retrouve avec un losange plutôt qu'un carré... je pense que le point mousse serait plus adapté à cette façon de tricoter. Pour avoir quelque chose ressemblant un peu plus à un carré, il m'a fallu bien bloquer l'ouvrage... et encore, ce n'est pas impeccable.

AM.

Posté par AMargue à 01:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juin 2017

La robe Agathe, partie 3: le jour J (enfin!!)

Chose promise chose due...

Bon, il aura fallu patienter un peu...

beaucoup?...  je vous l'accorde...

tellement que la ravissante mariée de l'été dernier est depuis quelques jours une toute jeune maman!

Mais je ne vous fait pas attendre davantage,

voici enfin la robe de mariée "Agathe" le jour J!

14102420_10210215184606440_9063030774363722578_n - Copie

 

 

unspecified (14) - Copie

unspecified (21) - Copie

unspecified (25) - Copie

unspecified (30) - Copie

 

A très bientôt!

AM.

 

Posté par AMargue à 18:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 mars 2017

C'est même pas moi qui l'ait fait!

Et je n'ai même pas eu l'idée toute seule!

L'idée vient de là...

Et pour la confection, j'ai mis à l'ouvrage ma mère et une de mes belles soeur pendant que... je nourrissais ma petite fille née il y a presque deux mois (d'où également le presque abandon de ce blog!).

Je me suis contentée de choisir les tissus: de la tarlatane blanche (mondial tissu) et de la broderie anglaise blanche également (recyclage d'une housse de couette donnée par ma mère), ruban de satin blanc. Le tout rempli des excellentes dragées Pécou blanches et de deux tons de rose.

pochons dragées (2)

 

pochons dragées (1)

 

J'ai plein de petites choses à montrer: tenues de grossesse, layette au tricot, couture pour bébé... sans parler des photos de la robe "Agathe" terminée que j'ai promises il y a déjà bien longtemps!

Je vais tâcher de rattraper un peu tout ça entre deux tétées!

A bientôt!

AM.

 

Posté par AMargue à 17:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 janvier 2017

La robe Agathe, partie 2: la confection

Le mois dernier je vous parlais du double jupon confectionné pour soutenir une vraie robe de princesse...

Voici la suite de cette belle aventure:

Ma future mariée étant très très fine, impossible de travailler sur ma chère Roberta, à moins que ce ne soit mon mannequin de couture qui ait les épaules trop larges! J'ai donc décidé de mouler entièrement la robe directement sur la demoiselle en chair et en os... sans prendre aucune autre mesure que sont tour de taille!

Avec le recul, c'était malgré tout une erreur: quelques mesures de plus m'auraient bien aidées à vérifier mon patron obtenu par moulage!

Mais j'avais décidé de me faire confiance, et ce fut plutôt payant.

La robe n'ayant pas véritablement de traîne malgré le volume donné à l'arrière, la future mariée voudrait un voile très long que ces petites demoiselles d'honneur puisse tenir. Je lui propose de le lui faire sur mesure dans le même tulle que celui de sa robe: un tulle extrêmement fin et transparent, très fluide qui n'alourdira pas l'ensemble.

Le premier essayage a donc été consacré au patronage du bustier en toile à beurre ou toile à patron: un tissu de coton bien rigide mais plutôt fin et un peu transparent qui permet de garder une visibilité sur les rubans de repères épinglés sur la demoiselle... enfin sur le sous-pull qu'elle portait!

Dès le second essayage, j'avais cousu un premier bustier en satin duchesse choisi pour la version définitive (nous avions bien assez de tissu pour nous le permettre!)... bustier qu'il a fallu reprendre presque entièrement malgré le premier moulage: l'ensemble était un peu trop grand, mais surtout ne mettait pas du tout la future mariée en valeur!

A la suite de cet essayage, j'ai donc modifié mon premier patron en déplaçant les découpes princesse du devant pour galber un peu plus la poitrine (= accentuer la forme coeur du décolleté, creuser plus sous la poitrine et terminer le bas de la partie centrale un peu plus en pointe) , en creusant davantage au niveau de la taille sur les côtés et en élargissant un peu plus les hanches (le jupon comblerait la différence!).

Puis j'ai refais un second bustier (qui servira de doublure à la version définitive de la robe) en tenant compte de tout ça!

Un troisième essayage nous a permis de vérifier les modifications apportées, de rajouter encore quelques petites retouches (ma future mariée est décidément vraiment très fine!) et de passer au moulage du corsage en dentelle destiné à recouvrir tout le buste.

Pour ce dernier, après quelques essais infructueux en toile à patron, j'ai décider d'utiliser directement la dentelle... grosse prise de risque me direz-vous! Mais le bord festonné de la dentelle choisi n'étant pas très régulier, cela m'a permis d'ajuster le décolleté au mieux pour garder au maximum la continuité du motif. Et puis, il n'y a pas eu de surprises concernant l'élasticité du tissu (contrairement à ce que j'avais pu vivre pour la "robe Mady"!).

Pour cette partie-là, j'ai vraiment eu l'impression de sculpter la matière à coup d'épingles et de ciseaux! Et l'avantage, c'est que la future mariée voit sa robe se créer sous ses yeux et peut à tout moment intervenir pour d'éventuelles modifications!

Lors de ce troisième essayage, j'ai également patronné la partie jupe. Ce fut le plus aisé: une grande jupe cercle légèrement plus longue et large à l'arrière... je me suis laissé guider par la forme du double jupon.

Au quatrième essayage, le bustier avait été retouché et la fermeture éclair posée, le corsage en dentelle en partie cousu (je m'était laissé la possibilité de revoir les emmanchures grâce à des épingles et j'ai eu raison: il a fallu les retravailler encore!). Nous nous sommes enfin occupées des manches: la future mariée les voulaient "papillon"... mais après quelques essais et sur l'avis de sa maman et de moi-même (même si nous n'avons pas trop insisté pour ne pas trop l'influencer!), elle d'cide d'opter pour des manches "aux coudes" plus ajustées.

Pour moi ce quatrième essayage a été un peu plus éprouvant que les précédents: on était au mois de juin, je venais de découvrir que je portais un petit invité surprise, et les nausées ainsi que la fatigue de début de grossesse commençaient à bien se faire sentir! D'ailleurs, je n'avais pas eu l'énergie de coudre la jupe comme je l'aurai dû. Ce qui nous a valu l'obligation de prévoir un essayage supplémentaire!

Nous étions à deux mois du mariage... deux mois correspondant pour moi au deuxième et troisième moi de grossesse... pour celle qui connaissent les affres des nausées du premier trimestre de grossesse, je vous laisse imaginer les difficultés que j'ai eu à finir un tel projet! J'avais même prévu de faire appel à une amie très bonne couturière pour le cas où la tâche s'avèrerait trop difficile!

Mais j'ai tenu bon!

Dans un grand élan de courage et avec l'aide précieuse d'une des petites soeurs de la mariée, j'ai découpé les différentes couches constituant la jupe (une en satin duchesse et trois en tulle très fin et très souple) à même le sol de ma cuisine/ salle à manger (après ménage bien sûr!): seul endroit suffisamment spacieux pour accueillir une telle surface de tissu! Puis j'ai assemblé tout ça et cousu l'ensemble au bas du bustier.

Le corsage était pratiquement fini, il ne restait qu'à le coudre à la mains à petits points invisibles sur le bustier et y ajouter le bord festonné, toujours à la main, faire des brides et coudre les trois minuscules boutons perles en haut du dos... encore à la main!

Au cinquième essayage, grosse frayeur: j'enfile la robe quasi finie sur la future mariée, je ferme la fermeture éclair dans le dos et je l'entend me dire, affolée: "il y a un problème: je ne respire plus!!!"  Je vérifie... la fermeture n'a pas l'air de tirer plus que ça, certes l'ensemble est très ajusté mais ça ne me semble pas exagéré... et pourtant, il faut bien que cette mariée puisse respirer!!! Puis au bout de quelques secondes, elle se détend petit à petit et me dit que finalement ça va... la chaleur? Le stress? Le fait de ne pas être habitué à une tenue si ajustée (et oui quand on veut ressembler à une princesse il faut apprendre à respirer par les poumons et plus par le ventre!)... Quoiqu'il en soit, nous voilà bien soulagées toutes les deux!

Nous décidons d'une petite retouche supplémentaire au niveau des hanches et d'accentuer l'effet de pointe en bas du corsage devant pour galber encore un peu plus la taille. Je marque les ourlets et nous prenons les mesures pour la longueur du voile... trois mètres de large pour quatre de long, rien que ça! Mais le résultat en vaudra la chandelle!

Courage: plus que quelques finitions, le voile à couper et border (merci ma surjeteuse!) et le tour est joué!

Les quinze derniers jours avant le mariage, je me sens des ailes (j'ai même pensé que ça y était, j'en avais fini avec les nausées... mais il faudra un bon mois de plus pour que je puisse enfin respirer!), les finition sont très minutieuses et longues, mais ça avance. Le voile en tulle est un peu pénible à couper, mais finalement ça se fait bien.

L'avant-veille, je lui apporte enfin la précieuse robe ainsi que son voile! Nous faisons un ultime essayage, je rajoute un tout petit point par-ci par-là pour finir d'ajuster parfaitement le corsage de dentelle sur le bustier (manie de perfectionniste!), nous évitons de justesse la catastrophe à cause d'un scratch de la pédale d'un vélo d'appartement dans lequel le tulle s'était prit!

Nous nous quittons ravies toutes les deux, soulagées surtout!!! Et nous donnons rendez-vous le jour J pour l'habillage.

Ça c'est l'immense privilège de la couturière: accompagner la mariée jusqu'au bout! J'étais même dans la voiture l'accompagnant à l'église pour remettre en place la traîne et le voile avant sa grande entrée!

Et puis je me suis baladée toute la soirée avec un nécessaire à couture dans mon sac à main pour pallier à toute éventualité (remonter la traîne après avoir enlevé le sur-jupon pour danser, vérifier un cerceau du jupon rond que la mariée a cru cassé, épingler la ceinture de ce même jupon dont le scratch de fermeture s'est avéré un peu trop léger pour résister aux passes des multiples rocks...)

Aller, place aux photos maintenant:

2016-01 à 03-14, robe Agathe (30)

Le choix des tissus: dentelle vendue par une boutique anglaise sur ebay, et satin duchesse ivoire de chez tissus.net.

 

2016-01 à 03-14, robe Agathe

Le repport des pièces du bustier en toile à patron sur le satin duchesse

 

2016-04 à 2016-07, robe Agathe (20)

Premier bustier en satin duchesse, pour le maintien, une baleine spiralée de 5mm de large est prévu dans chaque marge de couture plus une dans une coulisse formée par un biais appliqué au centre du devant.

 

2016-01 à 03-14, robe Agathe (27)2016-01 à 03-14, robe Agathe (29)

 

Retouches du bustier en satin et patronage du corsage, le tout porté sur le double jupon.

 

2016-01 à 03-14, robe Agathe (28)

 

Patronage de la jupe. Les photos ne rendent pas hommage au volume de la robe!

 

2016-04 à 2016-07, robe Agathe (35)

 

La partie avant de la jupe: un simple demi-cercle, le bustier posé au dessus donne une idée des dimensions!

 

2016-04 à 2016-07, robe Agathe (34)

 

Le demi-dos de la jupe: on voit bien la longueur plus importante donné à l'arrirère.

 

2016-04 à 2016-07, robe Agathe (17)2016-04 à 2016-07, robe Agathe (18)

 

La jupe: trois épaisseurs de tulle très fin (tissus-price.com) sur une épaisseur de satin duchesse.

 

2016-04 à 2016-07, robe Agathe (22)

 

La jupe assemblée au bustier.

2016-04 à 2016-07, robe Agathe (24)

 

Essayage de la robe presque terminée... il manque les boutons en haut du dos, le feston appliqué ensuite à la main en bas du bustier et des manches, quelques (nombreux!) points à la main pour appliquer le corsage de dentelle sur le bustier (là il est maintenu par des épingles!) et l'ourlet bien sûr!

2016-04 à 2016-07, robe Agathe (25)

2016-04 à 2016-07, robe Agathe (26)

2016-04 à 2016-07, robe Agathe (27)

 

La mariée pourra s'assoir sans probèmes (à condition qu'on lui tienne la chaise!)! Nous avons aussi testé la position à genoux pour la messe, quelques pas de danse... mais je n'ai pas de photos!

 

2016-04 à 2016-07, robe Agathe (31)

Et en bonus un détail de la doublure du bustier avec ma petite marque de fabrique!

N'ayant pas fait de prise de vue lors des essayages suivants, je vous dit à très bientôt pour les photos du jour J!

AM.

 

 

 

 

Posté par AMargue à 15:20 - Commentaires [7] - Permalien [#]

05 décembre 2016

La robe Agathe, partie 1: Le jupon!

Il est temps de présenter le grand projet qui m'a bien occupé ce printemps/été :

Une seconde robe de mariée!

Et quelle robe de mariée!!!

Entre celle de ma petite soeur et celle-ci, on peut dire que j'ai été gâtée!

Je pensais avoir tout fait avec la première... et bien non! Les méandres de la couture sont infinies!

 

Comme j'aime les histoires, voici celle de cette magnifique robe de princesse...

Ma toute jeune et toute fine future mariée, fille aînée de grands amis, est d'abord venue me voir pour des conseils concernant le choix des tissus. En effet, l'une de ses tantes devait se charger de la confection.

A ce moment-là, elle m'explique qu'elle veut une robe toute simple, avec pour tout ornement une grande traîne partant du creux des reins et "tenant droite" jusqu'au sol.

Je lui donne quelques conseils et quelques adresses de sites internet puis nous nous quittons là-dessus.

Trois mois plus tard, la voilà qui revient vers moi: sa tante ne peux malheureusement pas faire sa robe! Avec joie j'accepte de prendre le relais!

Et là, elle m'avoue qu'après quelques essayages en magasin, son idée de départ a quelque peu changé...

D'une robe "toute simple", on est passé à une vraie robe de princesse: de la dentelle, du tulle et beaucoup, beaucoup de volume! Mais en restant souple pour un bel effet de mouvement en dansant la valse et avec toujours cette idée de traîne gardant le volume jusqu'au bout, sans cassure au sol. 

Je n'ai réellement saisi ce qu'elle voulait que lorsqu'elle m'a envoyé un extrait du film "Cendrillon", vous savez, la scène du bal avec cette spectaculaire robe bleue:

350162

On était en effet très loin de la robe "toute simple"!

Il n'était évidemment pas question de faire la même robe, mais de s'inspirer de cette ampleur de jupe, de cette légèreté apparente et de ce mouvement incroyable.

Après quelques conversations et échanges de mails, nous partons sur ceci:

2016-01 à 03-14, robe Agathe (10)

Pour avoir un tel volume, le jupon de sa maman, qu'elle avait prévu de porter, s'est avéré un peu trop court (la future mariée est une grande jeune fille!) et pas assez gonflant; surtout pour gonfler une telle traîne.

Qu'à cela ne tienne, je ferai aussi le jupon!

La tâche me paraissait simple au premier abord: une jupe en cercle, des cerceaux, du tulle et hop le tour était joué!

Et bien, non, pas si simple!

Après des heures passées à chercher des tutos sur internet, à scruter le moindre jupon ou tutu sur les sites de vente en ligne, à me repasser en boucle le fameux extrait du bal de "Cendrillon", à mettre toutes ces idées bout à bout, à calculer le métrage de tulle, le nombre de volants, le périmètre des cerceaux, les systèmes d'attache... j'ai fini par trouver la solution la plus adaptée. Un gros gros travail de recherche, puis ensuite un gros gros travail de réalisation... mais je me suis régalée!!!

Voici donc la confection du jupon... ou plutôt des jupons : l'un bien rond pour donner la forme à la jupe, l'autre en demi-lune superposé au premier pour donner encore plus d'ampleur à la traîne et amovible pour pouvoir danser plus aisément le rock!

2016-01 à 03-14, robe Agathe (11)

le patron au sol du jupon "rond", avec les coulisses pour les cerceaux prêtes à être cousues.

Et ci dessous, le montage des doubles volants de tulle destinés à gonfler la jupe en gardant de la souplesse à l'ensemble (pour éviter l'effet "cloche"!):

2016-01 à 03-14, robe Agathe (14)

2016-01 à 03-14, robe Agathe (15)

2016-01 à 03-14, robe Agathe (16)

2016-01 à 03-14, robe Agathe (17)

2016-01 à 03-14, robe Agathe (22)

 

2016-01 à 03-14, robe Agathe (24)

Oui, vous avez bien compté: 5 couches de double volant de tulle! Je peux vous dire que j'ai béni l'inventeur du pied de biche fronceur!!

Pour le "sur-jupon", je me suis inspirée de celui de ce patron des années 50:

robe-mariee-7251BURDA

Et voici ce que ça donne en théorie sur le papier...

2016-01 à 03-14, robe Agathe (21)

... et en pratique posé sur le jupon rond:

2016-01 à 03-14, robe Agathe (26)

 

Ce double jupon m'a demandé près de 35 heures de travail (sans compter les moments de réflexion), mais ça en valait vraiment la peine! Et j'ai tellement appris!!

Je termine ce post déjà trèèèèès long sur un petit détail de l'ourlet:

2016-01 à 03-14, robe Agathe (19)

 

A très bientôt pour la suite: la confection de la robe!

AM.

Posté par AMargue à 22:56 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,